Des enfants reconnaissants

Il nous arrive parfois de souhaiter que nos enfants ou ceux qui nous entourent soient plus reconnaissants. On voudrait qu’ils témoignent davantage de gratitude, qu’ils agissent moins comme si tout leur était dû, qu’ils prennent conscience de tout ce que l’on fait pour eux, qu’ils se plaignent moins le ventre plein.

La gratiquoi?

Bien que la gratitude soit un sentiment qui puisse venir naturellement, reste qu’il est plutôt abstrait. On enseigne aux petits ce que sont la colère, la tristesse, la joie, la peine, la fierté et bien d’autres. On tente de leur apprendre comment exprimer les émotions qui en découlent. On montre l’exemple du mieux qu’on le peut en gérant nos réactions, en mettant des mots sur notre senti pour inciter les enfants à faire de même. Mais la gratitude elle dans tout ça? Est-ce qu’on l’explique aux enfants? Est-ce qu’on prend fréquemment le temps de l’exprimer clairement par des paroles? Est-ce que les petits qui nous sont confiés en sont souvent témoins?

Copié collé

On le sait, ces petites éponges apprennent en observant. Plus ils observent des moments laissant place à la reconnaissance, plus ils seront reconnaissants. S’ils entendent régulièrement des plaintes ou reproches : c’est long, ça ne sait pas conduire, on gèle, ils me tapent sur les nerfs, c’est pas mangeable, il fait chaud, c’est laid, quel imbécile, elle dit n’importe quoi, il serait bien étonnant que la gratitude leur vienne spontanément. Nous nous devons, à titre de modèles, de baigner les petits êtres qui nous entourent de pensées positives : on est bien, j’apprécie, il faut être patients, c’est joli, il fait beau, on est chanceux, c’est gentil, la bonne nouvelle là-dedans c’est …, elle fait de son mieux, merci. Ils répètent, imitent et sont le miroir de leur environnement. Sachez ceci : ils vous admirent, ils veulent être comme vous, ils vous estiment au plus haut point. Relisez la phrase précédente à nouveau, et laissez-la s’ancrer profondément.

Parler leur langage

Pour aider les plus petits à comprendre ce concept plutôt méconnu et abstrait, il fonctionne généralement bien d’utiliser des mots avec lesquels ils sont familiers. Être reconnaissant, c’est plus que dire s’il vous plaît et merci : c’est se trouver chanceux, être content de quelque chose, remercier la vie pour quelque chose.

Journal de gratitude

Une fois qu’on sait ça, comment fait-on pour inviter la gratitude dans nos vies familiales ou dans nos interventions professionnelles autre qu’en servant de modèles? Une activité simple à intégrer est celle du journal de gratitude. Selon ses capacités, l’enfant peut y écrire ou y dessiner, garder ses réflexions pour lui ou les partager. Le journal peut aussi être animé oralement, sous forme de discussion. On guide simplement l’enfant avant de le laisser réfléchir et exprimer sa réponse : de quoi es-tu le plus content de ta fin de semaine? Quel ami te trouves-tu chanceux d’avoir dans ta vie? Qu’est-ce qui t’a fait sourire aujourd’hui? Quel moment, autre que celui où tu as reçu des présents, t’a rendu le plus heureux durant le congé des fêtes? Pour quoi aimerais-tu remercier la vie?

Quand?

L’activité du journal de gratitude peut-être introduite à la routine quotidienne à la maison : Au retour en fin de journée, en tour de table au souper, avant le coucher. Ou encore à la routine en milieu de garde ou scolaire : causerie, dîner, fin de journée. Elle peut aussi être intégrée de manière hebdomadaire ou en contextes particuliers : causerie retour sur la fin de semaine, retour sur les vacances, situations d’écriture, à la fin d’une journée de sortie. Bref, la seule limite est celle de votre imagination.

Quoi en retenir?

La gratitude est un sentiment qui est rarement enseigné aux enfants. Pour que ceux qui gravitent autour de nous soient empreints de reconnaissance, il faut qu’ils y soient exposés. Nous devons donc agir en tant que modèles en exprimant la nôtre, prendre le temps de leur expliquer le concept avec des mots qu’ils comprennent, leur donner des opportunités de réfléchir à ce pour quoi ils ressentent de la gratitude et d’exprimer leur reconnaissance en intégrant une des formes de l’activité journal de gratitude.

La gratitude change ce que nous possédons en suffisant.

<<Gratitude turns what we have into enough.>>-Aesop

<<Ce n’est pas le bonheur qui nous remplit de gratitude ; C’est la gratitude qui nous remplit de bonheur.>> -David Steindl-Rast

<<La gratitude peut transformer votre routine en jours de fête.>>-William Arthur Ward

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s